fbpx
Freeletics Bodyweight: quel matériel et équipement utiliser ?

Freeletics Bodyweight: quel matériel et équipement utiliser ?

Comme son nom le laisse présager, freeletics bodyweight, c'est des exercices au poids du corps. On a donc besoin de peu de matériel, ce qui donne la possibilité de pratiquer partout ou presque

Comme son nom le laisse présager, freeletics bodyweight, c’est des exercices au poids du corps. On a donc besoin de peu de matériel, ce qui donne la possibilité de pratiquer partout ou presque : chez vous, en déplacement professionnel dans un hôtel, dans les bois, en vacances, …

De bonnes chaussures adaptées feront la différence. Je sais de quoi je parle, je suis passé de bête chaussures à 10€ à des Reebok nano 4.0, le jour et la nuit. Certes, les chaussures sont un peu chères mais question maintient, confort, ampoules, stabilité, … ça les vaut totalement. Depuis, il y a les 5.0 et les 6.0. A vous de voir. Il existe bien entendu d’autres marques/modèles, mais n’ayant pas testé, je ne peux vous conseiller.

Un tapis de sport. Ne sous estimez pas son importance. Au début, ont fait l’erreur d’acheter un tapis premier prix. Mauvais calcul, le tapis a très vite été abîmé, et surtout, n’est pas du tout confortable pour les situps et autres exercices au sol. N’hésitez pas à mettre un peu plus cher, vos fesses vous remercieront.

Femme sur tapis de course

Des gants. Pour les tractions, pompes, burpees, tenir la barre, … des gants empêcheront les callosités et protégeront vos mains. En été, quand il fait chaud, ça permettra aussi d’éviter que la barre glisse entre vos mains. J’ai testé les gants de base de chez Décathlon et Gosport, pas mal mais s’usent vite, perdent l’adhérence quand on transpire (et se transforment en vraies éponges

Des vêtements adaptés. Je ne vais pas vous faire une liste, ça dépend tellement des gouts et envies de chacun, de la météo, …

Perso, je suis quasi tout le temps en short et torse nu. Trop chaud en t-shirt. Il peut cependant être intéressant d’avoir des vêtements adaptés pour l’hiver si vous pratiquez dehors et que vous êtes un peu plus frileux que moi. Pour ce genre de chose, je dirais de tester en magasin plutôt que sur internet. Vous aurez besoin d’être à l’aise.

Une barre de traction. C’est la base, alors autant bien choisir. Vous avez au moins 4 possibilités.

La plus simple, surtout en appartement, c’est la barre de porte. J’en ai eu une pendant un certain temps, ça suffit pour commencer, mais vous limitera dans les exercices possibles. De plus, ça peut abîmer votre chambranle voire vos murs. A savoir donc… Il existe une variante qui donne un peu plus de possibilité et qui peut être plus facile à fixer selon votre maison. A vous de voir ce qui convient le mieux.

Ensuite, la barre à fixer dans un mur. Le top, c’est ce que j’ai choisi et je ne regrette pas. Tractions, muscles, toes to bar, tout est possible sans risquer d’abimer son intérieur. Il faut juste avoir de la place pour la placer une barre de traction murale

La chaise romaine. Pas besoin de percer, pas de risque d’abîmer son chambranle. Un peu plus cher qu’une barre, et prend de la place.

Et enfin, si vous avez du terrain et l’envie, vous pouvez vous installer une barre entre deux poteaux en bois scellés dans le béton. J’aimerais mettre ça en place à l’occasion, mais reste à voir comment. Le bois fixé directement dans le béton n’est pas adapté, ça finira par pourrir. A voir donc.

Partager
id, lectus accumsan eleifend adipiscing risus. libero Sed