Maison

Comment mettre en place une stratégie de management de l’énergie pour ses bâtiments ?

Par Mathilde, le 3 mai 2021 — 6 minutes de lecture
énergie du batiment

Lorsque l’on est amené à gérer des bâtiments et notamment l’énergie de ces bâtiments on ne peut qu’être conscients de la difficulté de cette mission. En effet, il existe deux aspects principaux qu’il convient absolument de prendre en compte ; il faut absolument essayer de limiter la consommation couteuse d’énergie mais il est important également de respecter un certain nombre de normes réglementaires qui ont tendance à être toujours plus complexes pour les personnes qui ne sont pas des spécialistes du domaine. Il est donc très intéressant de se faire aider dans ces missions.

Si vous devez gérer des bâtiments de taille importante pour lesquels il existe de réels enjeux, il peut être plus qu’intéressant de s’équiper avec un logiciel qui pourra vous rendre les plus grands services et vous faciliter la gestion du mieux possible. Le management de l’énergie de vos bâtiments passera donc principalement par la mise en place du logiciel et surtout une utilisation des plus optimales de ce dernier.

Pour fonctionner le mieux possible et de la manière la plus transparente qu’il soit, le mieux est de travailler avec un logiciel de gestion énergétique des bâtiments qui soit dans le cloud et qui ne soit pas de ce fait installé sur les postes informatiques. C’est de cette manière que les évolutions et les mises à jour seront simples à installer et les plus efficaces qu’il soit.

Un logiciel pour vous aider sur l’aspect technique

Un management de l’énergie de ses bâtiments passe pour commencer par la mise en place de tableaux de bord qui soient les plus personnalisés et les plus précis possible. Dans ce cadre, il est essentiel de choisir les éléments les plus pertinents à prendre en compte afin d’avoir une vue d’ensemble de tout le patrimoine de l’entreprise.

De même, un logiciel de gestion énergétique des bâtiments peut répertorier l’ensemble des sites sur une carte. De cette manière, il sera plus aisé d’accéder aux différents détails de chaque site et d’afficher l’ensemble des caractéristiques techniques : le suivi sera ainsi grandement facilité. Des plans détaillés pourront aussi être accessibles pour permettre un travail de très grande qualité.

Lorsque l’on pense au côté technique, il ne faut absolument pas négliger le suivi des différentes échéances qui sont prévues par les très nombreuses réglementations. Un logiciel efficace va permettre de rassembler site par site les échéances relatives aux obligations réglementaires avec la mise en place d’alertes régulières. Il sera aussi tout à fait possible de réaliser des classements par métier et ainsi permettre à chacun des intervenants sur les bâtiments en question de gérer leur propre activité.

La qualité d’un logiciel se reconnait également à la qualité des mises à jour réglementaires mais également à la rapidité, à la réactivité avec laquelle elles sont mises à disposition des utilisateurs. Idéalement, des tableaux avec les mises à jour sont régulièrement transmis pour ne rien oublier voir pour anticiper un certain nombre de mesures à mettre en place dans les meilleurs délais possible.

C’est aussi de cette manière qu’il deviendra possible d’assurer le suivi de la réglementation ICPE pour les bâtiments qui sont soumis à celle-ci.

management energie

Un logiciel pour vous aider sur l’aspect énergétique

Une suite de logiciels de qualité doit également être un outil très utile pour optimiser la gestion des bâtiments et de cette manière réaliser de réelles économies d’énergie. Ainsi, l’investissement peut rapidement être rentabilisé.

Un logiciel va permettre d’avoir une vision sur les données de consommation énergétique et surtout de comparer les données d’une année sur l’autre. De plus, il va permettre de vérifier que les contraintes imposées par le décret tertiaire du 1er octobre 2019 sont bien respectées. Ce décret précise les modalités d’application données par l’article 175 de la loi Elan.

Sont concernés par ce décret, les établissements à usage tertiaire lorsque la surface est égale ou supérieure à 1000 m2 mais aussi les établissements à usage principalement tertiaires qui réunissent plusieurs activités tertiaires dont le cumul permet d’atteindre les 1000 m2.

Le but de ce décret est de diminuer les consommations de 40 % d’ici 2030, 50% d’ici 2040 et 60% d’ici 2050, ce qui oblige à réaliser un grand nombre d’aménagements et de travaux.

En ce qui concerne les grandes entreprises, elles ont l’obligation de procéder à un audit énergétique tous les 4 ans ou de mettre en place un système de management de l’énergie qui soit certifié ISO 50001. Les entreprises concernées sont celles qui ont un effectif de plus de 250 salariés, qui réalisent un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros au minimum et qui ont un bilan qui soit supérieur à 43 millions d’euros.

L’audit énergétique consiste en fait, à procéder à un état des lieux complet de la performance énergétique avec pour objectif final de mettre en place les mesures nécessaires pour diminuer la consommation totale des bâtiments. L’audit énergétique qui doit être réalisé sur les bâtiments, les transports mais également l’ensemble des process de production doit porter au minimum sur 80% de ce que consomme l’entreprise en termes d’énergie.

Vous voyez donc parfaitement l’utilité d’un logiciel performant pour suivre l’ensemble des consommations des différents bâtiments et qui ait la capacité d’alerter en cas d’anomalies importantes ou de dysfonctionnement avéré. Plus celles-ci sont détectées de manière anticipée, plus il sera simple de trouver des solutions adaptées et surtout moins la facture énergétique n’aura tendance à augmenter rapidement.

En conclusion sur le management de l’énergie des bâtiments

Pour conclure, vous avez bien compris que l’utilisation d’un logiciel est absolument nécessaire au regard des différentes contraintes qui sont mises en place aujourd’hui et ceci d’autant plus qu’il est fort à parier que progressivement les normes en termes de consommation d’énergie vont être toujours plus contraignantes et pousser les entreprises mais également les particuliers à vérifier et à restreindre les consommations. C’est d’ailleurs déjà la philosophie des crédits d’impôts accordés lorsque sont réalisés des travaux pour améliorer l’isolation des lieux d’habitation mais aussi des lieux de travail.