Infos & Conseils

6 Conseils pour lancer votre activité de kiné libéral

Par Mathilde , le 24 mai 2021
activité de kiné libéral

Vous rêvez d’ouvrir votre propre cabinet en tant que kinésithérapeute ? En voilà un sacré projet !

Tout à coup, vous allez passer du statut de thérapeute à celui d’entrepreneur : diriger sa propre entreprise signifie généralement que vous avez plus de responsabilités, plus de stress et moins de temps libre que lorsque vous travaillez pour le compte d’une clinique ou d’un cabinet qui n’est pas le vôtre. 

Vous devrez à la fois continuer à prodiguer les soins à vos patients en tant que Kiné, mais vous devez également consacrer du temps et de l’attention pour « marketer » votre entreprise.  

Le lancement de votre cabinet de kinésithérapie est le moment où tout commence à devenir beaucoup plus concret. Vous aurez très certainement besoin de l’aide d’un agent immobilier, d’un conseiller en recrutement pour recruter du personnel qualifié sans oublier l’achat d’équipements et de mobilier adaptés à votre pratique.

1. Les assurances et obligations légales

Vous devez dans un premier temps comprendre les implications et responsabilités légales liées à votre activité de kinésithérapie pour souscrire aux assurances pertinentes à votre activité.

Passez le temps à consulter votre assureur et aidez-vous de confrères pour obtenir quelques avis spécialisés dans les contrats d’assurance pour Kinés. Vous êtes en tant que Kiné exposé à des risques professionnels évident, protégez-vous !

2. La recherche d’un emplacement stratégique

Commencez à rechercher les options possibles dans la région qui vous intéresse en cohérence avec votre budget, et gardez quelques considérations à l’esprit lors de chaque visite de locaux avant de signer un bail :

a. Le local en lui-même :

  • Le local est-il à proximité de lieux stratégiques ? (Centres commerciaux, écoles, centre aéré ..)
  • Quelle est la durée du contrat de location ?
  • Quand (et dans quelles conditions) pouvez-vous résilier le bail ?
  • La taille et répartition de l’espace : nombre de salles de pratique ?

b. L’emplacement :

  • Y aura-t-il un trafic piétonnier environnant ?
  • Est-il facile d’accès pour votre groupe démographique cible ?

c. Le stationnement :

  • Y a-t-il un stationnement à proximité ?
  • Rendez-vous sur place aux heures de pointe (milieu/fin d’après-midi), observez le nombre de places de stationnement libre pour anticiper des difficultés de parking possibles dans les environs.

3. La négociation du bail 

L’établissement d’un contrat et de ses clauses, il nous semble essentiel de vous payer les services d’un avocat : vous ne voulez pas vous retrouver enfermé dans un contrat draconien qui vous exposera à des risques potentiels.

Inversement, vous ne voulez pas non plus d’un bail à court terme qui, une fois que vous serez installé, pourra être augmenté et vous n’aurez d’autre choix que de payer l’augmentation ou de trouver un nouvel emplacement.

Un avocat sera force de proposition pour vous assister dans la négociation d’un bail adapté à votre budget.

4. Le recrutement du personnel

Si vous objectif est pour l’instant de démarrer en tant que Kiné unique, vous pouvez sauter cette étape. Si par contre vous souhaitez d’emblée développer votre cabinet/clinique avec du personnel administratif et d’autres kinésithérapeutes ou des professionnels de la santé connexes, faites attention !

Recrutement d’autres thérapeutes

En choisissant votre marché cible, vous avez probablement pensé à quelques thérapeutes qui pourraient se joindre à votre cabinet pour diversifier votre offre de soins.

Vous souhaitez peut-être créer une équipe multidisciplinaire, avec des ergothérapeutes, des massothérapeutes et/ou un cabinet de kinésithérapie spécialisé. Dans tous les cas, commencez à tâter le terrain, faites savoir à vos ex-camarades de promo que vous ouvrez un nouveau cabinet, ainsi qu’aux collègues avec lesquels vous avez travaillé dans le passé.

Recrutement de personnel administratif

Selon la taille de votre cabinet, un chef de bureau ou une réceptionniste vous aidera à créer une atmosphère professionnelle et s’occupera de la paperasse afin que vous puissiez vous concentrer sur vos patients.

Gardez à l’esprit qu’ils joueront un rôle important en donnant une bonne première impression de votre cabinet et qu’en plus d’être bons dans leur travail, ils doivent être amicaux et professionnels.

5. L’équipement votre cabinet

Il est essentiel de créer un environnement à la fois professionnel et serein pour accueillir votre patientèle. De la salle d’attente aux équipements que vous utilisez, chaque partie de votre cabinet doit faire l’objet d’une réflexion.

L’aménagement de l’espace

La façon dont vous aménagez l’espace physique est le reflet direct de votre cabinet. S’il n’est pas soigné et professionnel, les patients auront rapidement l’impression que les services que vous proposez ne sont pas à la hauteur.

Si vos finances ne vous le permettent pas, visitez d’autres cliniques de soins de santé pour voir comment elles sont aménagées et reproduisez les meilleurs éléments/idées dans votre propre cabinet.

L’achat d’équipements de kinésithérapie

Ici, vous pouvez être créatif. Dressez une liste des équipements essentiels et commencez à chercher les meilleures offres. Vous pourrez peut-être acheter une grande partie de ce dont vous avez besoin d’occasion ou dans un magasin spécialisé. Faites un bon benchmark, ce poste de dépense restant significatif !

Une fois les éléments de base en place, vous pouvez compléter votre équipement petit à petit, en achetant des articles non essentiels, mais utiles au cours des prochains mois.

6. L’achat de logiciels pour gérer votre activité

Comme le dit le célèbre proverbe, « C’est à l’outil que l’on reconnaît le bon ouvrier ». L’épine dorsale du fonctionnement au quotidien de votre cabinet, ce sont les outils du Kiné. Ses mains, ses appareils, mais aussi ses logiciels qui devront disposer des fonctionnalités dont vous aurez besoin au quotidien.

Gardez à l’esprit que vous allez travailler très dur pendant vos premiers mois d’activité, il vous faudra donc une solution logicielle de gestion de cabinet qui vous facilitera la tâche, et non la compliquer.

Une solution logicielle incluant un logiciel de télétransmission pour Kinés sera nécessaire pour télétransmettre les actes de vos patients à l’assurance maladie.

Les logiciels de télétransmission proposent toute une suite d’outils annexes très utiles pour la gestion de votre cabinet au quotidien, ils incluent le plus souvent :

  • Un outil de gestion de votre agenda,
  • Rappels automatiques de rendez-vous,
  • Une gestion des dossiers patients
  • Ainsi qu’un module de traitement des paiements & facturation
  • Certains vous permettent même d’extraire des rapports financiers et opérationnels.

Par ailleurs, un logiciel de type Pack Office sera bien sûr nécessaire pour satisfaire aux besoins de votre secrétariat.

Maintenant que vous êtes bien équipés, il faudra penser au développement de votre patientèle, un plan marketing sera nécessaire avec le lancement d’un site web qui mettra en valeur les atouts de votre cabinet. Un site web peut être un excellent vecteur de patients en travaillant par exemple son référencement naturel (une agence de référencement médical pourra vous assister dans cette tâche).

Le lancement de votre cabinet de Kiné n’est qu’une première étape dans votre nouvelle vie d’entrepreneur, il est facile de se laisser absorber par les activités quotidiennes liées à la gestion du cabinet, pensez toujours aux moyens de développer votre cabinet pour ne pas perdre votre élan initial !