Maison

Tout savoir sur la rénovation d’un château

Par Mathilde , le 27 avril 2021
Le Château de Chenonceau

Si vous êtes un amoureux de vieille bâtisse, souvent chargées d’histoires vous êtes au bon endroit ! Vous trouverez ici tous les conseils nécessaires pour vos projets de rénovation de château. 

Trouver le bon prix d’achat pour un château

Acheter un château n’est pas une décision légère, cet investissement peut parfois entraîner un gouffre financier. Il suffit simplement de bien gérer votre projet pour faire de votre bien, un vestige majestueux et aux dépenses organisées.

Le prix des châteaux en chute

Si vous rêver d’acheter une vieille bâtisse, sachez que c’est le bon moment ! En effet, depuis plusieurs années, les prix ne cessent de chuter. C’est une très bonne nouvelle pour vous qui rêvez de rénover un château. Sachez que la restauration de ces biens immobiliers peut souvent coûter plus cher que l’achat de ces derniers. Il est donc important de veiller à investir intelligemment, en pensant aux dépenses futures. Nous vous conseillons de réfléchir à votre achat, car cette année, vous pouvez vous permettre d’acheter un château à prix cassé !

Une large gamme de prix pour l’achat d’un château

Le marché étant en baisse, les gammes de prix pour acheter un château restent très étendue. En effet, vous pourrez remarquer des variations assez impressionnantes et il est possible que vous ne sachiez plus où donner de la tête.

Cette large gamme s’explique par différents critères. L’achat d’un château n’est pas anodin. Vous vous apprêtez à investir dans une bâtisse plutôt ancienne, ayant traversé une multitude d’époque, et les prix varient car ils dépendent de plusieurs critères :

  • L’histoire du château : c’est à dire sa date de construction, les familles qui y ont vécu, les fonctions qu’ils ont pu occuper (hospice, école, maison familiale, …).
  • Sa superficie : la taille du bien joue évidemment sur son prix.
  • Son état : si le château est en ruine ou s’il a subi une rénovation récente, ces deux éléments font évidemment fluctuer la valeur du bien.
  • La présence de jardins, dépendances, et équipements : tous ses éléments engendrent des variations du prix. S’ils sont bien entretenus, le château sera plus onéreux. En revanche, s’ils ne le sont pas, malgré la présence de vastes hectares supplémentaires, le prix peut devenir assez bas.

Bien estimer son projet de rénovation

Malgré le fait que les prix des châteaux sont en chute, vous devrez vous assurez d’être minutieux dans vos calculs et de prendre en compte tout ce que cette acquisition peut engendrer. Vous devrez ajouter beaucoup de moyens pour la rénovation de votre bien immobilier, car à l’achat, ils ne sont pas toujours tous neufs.

Quels travaux de rénovation pour un château ?

La plupart du temps, sachez que le coût des travaux de rénovation peut dépasser celui de l’achat du château. Pour ne pas être surpris, veillez à bien prendre en compte les dépenses nécessaires. Dans vos travaux vous pourrez compter :

  • Le gros œuvre : maçonnerie, toiture, charpente, ouvertures sont souvent en mauvais état, ou ne rentre pas dans les normes. C’est d’ailleurs ce qui coutera le plus cher dans votre budget de restauration. Surtout qu’il faut faire appel à des entreprises spécialisées dans la taille de pierre, comme cet exemple.
  • L’installation du chauffage : ces vieilles bâtisses vous promettent rarement une demeure bien isolée et bien chauffée.
  • La plomberie et l’électricité : votre château a traversé les époques, et la plupart du temps, ces travaux-ci n’ont pas été pris en compte depuis un bon bout de temps. Il est important pour vous de tout remettre aux normes d’aujourd’hui, pour vivre dans un environnement sécurisé, et plus adapté.

L’entretien fait également partie intégrante de votre budget ! 

Effectivement, en outre de la rénovation, n’oubliez pas que votre château demandera beaucoup d’entretien dans le futur. Pour cela vous devrez compter dans votre investissement :

  • Les travaux que nécessitera le château quelques années après la rénovation achevée.
  • L’entretien des espaces verts
  • Le montant de vos factures, car habité dans une aussi grande bâtisse peut parfois coûter très cher.
  • Les taxes foncières, et taxes d’habitation
rénovation chateau

Les aides pour rénover un château

Vos ambitions de rénovation peuvent s’élever à des coûts inattendus. En effet, comme nous vous l’avons dit précédemment, la rénovation d’un château comprend une multitude de travaux qui peuvent parfois engager une somme d’argent assez conséquente. Mais, pas de panique ! Nous vous avons regroupé toutes les aides dont vous pourrez bénéficier lors de la restauration de votre bien immobilier.

Les aides de l’État

L’État a mis en place plusieurs aides et lois qui ont pour but d’accompagner financièrement les propriétaires de château dans des travaux de rénovation.

La loi Malraux

Cette loi veille à la mise en valeur du patrimoine historique de France en aidant et facilitant la restauration immobilière. Elle vous permet, en tant que propriétaire, et si vous mettez votre bien en location, de défiscaliser l’ensemble des dépenses liées aux travaux de rénovation. Cette défiscalisation s’élève jusqu’à 30 % pour des biens situés dans les secteurs sauvegardés, pour une limite de 100 000€.

La loi Monument Historique

Cette loi est également un dispositif de défiscalisation. Elle déduit de vos revenus fonciers la totalité des charges liées à la restauration ainsi que l’entretien de votre château. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez avoir conservé votre bien sur une durée de 15 ans minimum.

Direction régionale des affaires culturelles

Dans la mesure où votre bien est classé monument historique, vous pouvez percevoir une subvention par le CRMH (service de conservation régionale des monuments). De nombreux travaux sont subventionnés par cette aide, mais ces derniers doivent avoir pour but de rénover le château à l’identique. La restauration est d’ailleurs supervisée par un architecte spécialisé dans les monuments historiques. Le montant maximum alloué par cette aide est de 50 % du coût des travaux.

Les aides des collectivités territoriales

Les collectivités territoriales accordent des subventions pour restaurer le patrimoine protégé. Renseignez-vous sur votre demeure pour savoir si elle en fait partie. Vous pourrez peut-être bénéficier d’une aide avantageuse. Chaque collectivité définit ses critères d’attribution. Alors adressez-vous au conseil général ou régional, ou encore à la municipalité à laquelle votre bien est rattaché pour connaître vos aides.

Les aides des fondations et associations

Certains collectifs de passionnés de rénovation, de patrimoine ou simplement de belles bâtisses se sont formés pour vous aider dans vos projets.

La fondation du patrimoine

Cette fondation permet de déduire de vos impôts 50 % du montant de vos travaux. Il subsiste quelques conditions que vous devez remplir pour y accéder. Votre château doit se situer en ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager), ou en milieu rural. De plus, il faut que votre bien soit visible depuis la voie publique.

Le réseau REMPART

Ce réseau regroupe un ensemble d’associations dont le but est de transmettre, sauvegarder et préserver le patrimoine culturel à travers la restauration de ce dernier. Le réseau REMPART (réhabilitation et entretien des monuments et du patrimoine artistique), vous offre, sur le chantier, une aide de plusieurs bénévoles passionnés d’architecture et de patrimoine.

Les aides des entreprises et particuliers

Enfin, les derniers acteurs à pouvoir vous venir en aide dans vos projets de restauration de château sont les entreprises et les particuliers. Grâce au mécénat, ils peuvent contribuer financièrement à la restauration de monuments protégés et historiques. Cela leur apporte un avantage puisqu’ils peuvent déduire le montant de cette aide de leurs impôts.

Obligation légale de travaux

Pour terminer, sachez que la restauration d’un château ne se fait pas sans règles. Plusieurs lois sont inscrites et pour effectuer votre projet, vous devez absolument veiller à les respecter.

Tout d’abord, vous devez savoir qu’aucun bâtiment classé monument historique ne peut être détruit, déplacé, modifié ou restauré sans l’accord du Ministère de la Culture.

Après l’achat, et la restauration de votre château, vous êtes dans l’obligation d’entretenir votre bien s’il est classé comme monument historique. La loi stipule une mise en demeure si vous, en tant que propriétaire, n’assumez pas ces frais.

Enfin, si vous avez pour projet l’ouverture de votre château au public, certaines charges seront déductibles du revenu global des visites.

À présent, la rénovation des châteaux n’a plus aucun secret pour vous ! De son achat, jusqu’à son entretien, vous saurez gérer votre projet mieux que personne.