Forme & Santé

Casque vélo obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans

Par Tatiana S., le 6 avril 2020, mis à jour le 25 janvier 2021 — 5 minutes de lecture
maman attache le casque de vélo sur la tête de son fils

Le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans depuis le 22 mars 2017. Le décret n° 2016-1800 du 21 décembre 2016 impose aux cyclistes en France, mais aussi aux cyclistes de moins de 12 ans, de « porter en circulation un casque attaché conforme au règlement sur les équipements de protection individuelle ».

Attention, cela s’applique aux enfants qui roulent à vélo ou en draisienne, mais aussi aux enfants transportés, que ça soit sur un siège enfant ou dans une remorque.
Si vous n’appliquez pas cette nouvelle loi, vous aurez à vous acquitter d’une amende de quatrième classe (90 euros). A titre de comparaison, un casque vélo pour enfant coûte en moyenne 10 à 20€. Si vous avez des enfants de moins de 12 ans pratiquant le vélo, ne remettez pas l’achat à plus tard et faites-le dès maintenant. Cela vous fera économiser et rendra les trajets de votre enfant plus sûr.
En effet, le port du casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70 %, celui de blessure mineure de 31 % et celui de blessure au visage de 28 %. Ce n’est donc pas négligeable.
Envie de voir ce que peut faire une chute à vélo à 20km/h ?

Chute de vélo avec un casque

Une mesure limitée ?

Dans les agglomérations, l’utilisation de la bicyclette est en fait en plein développement et nous nous souvenons qu’il y a bien sûr plus d’accidents de vélo en ville qu’à la campagne, mais les incidents sont plus mortels en dehors des régions métropolitaines.
En effet, la circulation des cyclistes urbains est plus rapide, plus lente et plus réglementée. Cela explique pourquoi il y a moins d’incidents que dans les campagnes où il existe une autre forme de circulation pour les cyclistes. Il faut également rappeler que, compte tenu de la croissance du nombre de trajets effectués à vélo, le nombre (et non le pourcentage) de décès reste constant.
Cependant, pour les cyclistes comme pour les trottinettes, il serait inefficace de rendre obligatoire le port du casque. Il est inutile d’imposer le port du casque.

Il y a d’autres blessures en cas d’accident, comme des douleurs à la poitrine ou à la moelle épinière, par exemple. Le casque fait surtout croire aux gens qu’ils sont dans l’absolu, surtout en trottinette.

Personnellement, je trouve ça un peu dommage de limiter cette obligation aux moins de 12ans. Ça jouera indirectement – et c’est en partie le but de cette nouvelle loi – sur les parents. Si vous imposez à votre enfant de mettre un casque, il vous sera difficile de ne pas en mettre vous-même. Un bon point donc. Mais là où j’ai un doute, c’est sur les enfants de + de 12 ans et sur les gens n’ayant pas d’enfants. Un ado de 15 ans, dans sa période rebelle, aura parfois tendance à rouler n’importe comment, écouteurs dans les oreilles, et un accident est vite arrivé. J’en vois régulièrement en ville qui roulent sans se soucier de rien autour d’eux, qui prennent les passages piétons en vélo à toute vitesse sans même un regard sur les côtés…
En Finlande, le port du casque est obligatoire à tout âge et dans d’autres pays, l’obligation va jusqu’à 18 ans. On rattrape doucement notre retard.
Et si vous n’avez pas le temps d’aller en magasin, que vous habitez au fin fond de la campagne, … pas d’excuse, on trouve pleins de modèles différents sur internet, de quoi trouver le casque qui donnera envie à votre enfant! N’hésitez pas à regarder différents modèles avec lui. Il sera plus simple de lui « imposer » le port du casque si c’est un modèle qui lui plait et qu’il mettra de lui-même !
Voici une petite sélection de casques, il y en a pour tous les goûts. Et il y en a bien d’autres de disponibles
Et au passage, n’hésitez pas à investir dans un gilet haute visibilité. Protéger des accidents, c’est bien, mais les prévenir en étant bien visible, c’est mieux.

Le matériel obligatoire à vélo

Voir et être bien vu par les autres usagers est la clé sur un vélo. En effet, pour éviter les blessures inutiles, rien de tel que d’être bien vu. Afin de garantir leur sécurité dans la mesure du possible, le code de la route permet également aux cyclistes de prévoir une telle signalisation pour le vélo. Quelques précisions sur le kit et l’équipement obligatoires du cycliste.

Il s’agit toutefois d’un tableau d’équipement minimal auquel vous êtes encouragé à ne pas vous limiter.

Top 10 des meilleures ventes

Éclairage actif

Le vélo doit être équipé d’un feu blanc ou jaune à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière pour rouler de nuit ou de jour lorsque la visibilité est faible.

Le respect des couleurs prévues est essentiel : blanc à l’avant et rouge à l’arrière. Il est non seulement non conforme, mais aussi dangereux de conduire avec un feu rouge à l’avant, car cela va à l’encontre de ce qu’attendent tous les usagers de la route.

Réflecteurs

Ces réflecteurs fonctionnent par rétro-réflexion. Eclairés par les phares d’une voiture, les réflecteurs projettent la lumière dans la direction du point lumineux.

La condition minimale requise est un réflecteur blanc à l’avant et un réflecteur rouge à l’arrière.

La sonnette

La sonnette fait également partie de l’équipement requis, loin d’être un accessoire supplémentaire, qu’il faut entendre à au moins 50 mètres de distance.