fbpx
Savoir gérer son énergie pour la reprise

Savoir gérer son énergie pour la reprise

En théorie, tout devrait bien se dérouler, puisque les vacances sont passées par là : les batteries sont rechargées, le moral est au beau fixe !

Chacun d’entre vous est engagé dans sa vie, constituée de caractéristiques spécifiques.
Pourtant tous sont concernés par la reprise ou plutôt par leur rentrée.

Par principe, tout se passera bien, car les vacances s’y passent : les batteries sont rechargées, les valeurs sont élevées !
Pourtant, retourner à l’école ou à l’université n’est pas une tâche facile. La chaleur, l’anxiété, les nœuds au cœur, les maux de tête, les douleurs au dos… sont des signes bien connus de ceux qui assistent à leur retour.

Peut-on éviter cela? Et si tout cela était finalement une question d’énergie?

De retour en classe, ça se prépare pour vous. Anticiper le choc du début de l’année scolaire est une chose que je suggère pour atténuer les symptômes des pressions qui sont si fréquemment ressenties à cette période de l’année.

Comment anticiper ?

Pour réussir à contrôler sa réaction, il faut savoir que le corps n’aime pas les changements brusques tant qu’il n’est pas prêt à les subir.

Néanmoins, le plus souvent en vacances, le flux de la vie est consacré aux loisirs et est libre de toute restriction.
Par conséquent, en raison du manque de détente, le corps manque d’une partie de sa capacité d’adaptation, même si, dans le même temps, l’épuisement résiduel est éliminé pour reconstituer sa réserve d’énergie.

Pour pouvoir retourner à l’école, il est important de relancer notre processus de récupération : jouer, faire de l’exercice physique ou faire du sport.

Par conséquent, le renforcement physique, le maintien des plans de tâches, l’exécution d’une stratégie créative, qu’il s’agisse d’un exercice d’équipe, seraient autant de considérations dans le processus de redémarrage ou de maintien de notre cadre d’adaptation.

Savez-vous que l’inventeur de la tension, Hans Selye, lui a donné le prénom de SGA, le syndrome général d’adaptation ?

Nous y voilà. Préparer son retour à l’école signifie toujours améliorer sa capacité à répondre à la transition.

Pour bien se représenter et s’approprier ce concept général d’adaptabilité, il est nécessaire d’envisager la manière dont il est mis en oeuvre et soutenu par le corps.

Sans développement du cerveau, il n’y a aucun espoir d’adaptation.
Un tel système nécessite une forte capacité d’irrigation vasculaire pour assurer l’oxygénation des cellules nerveuses impliquées dans telle ou telle activité cérébrale.
Enfin, l’exercice physique est notre meilleur partenaire dans la stimulation vasculaire.

neronnes

Il favorise le développement normal du cerveau et présente des caractéristiques utiles au système cardiovasculaire. Il permet de mieux contrôler les glucides, de réguler l’humeur et de promouvoir la moralité.

Les avantages de l’exercice physique qui ont été confirmés non seulement médicalement mais aussi scientifiquement sont bien connus.

L’apprentissage de ces principes est, bien sûr, essentiel pour pouvoir affronter le début d’une nouvelle année universitaire.

De la démonstration théorique à la mise en actes.

Sans développement du cerveau, il n’y a aucun espoir d’adaptation.
Un tel système nécessite une forte capacité d’irrigation vasculaire pour assurer l’oxygénation des cellules nerveuses impliquées dans telle ou telle activité cérébrale.
Enfin, l’exercice physique est notre meilleur partenaire dans la stimulation vasculaire.

Il favorise le développement normal du cerveau et présente des caractéristiques utiles au système cardiovasculaire. Il permet de mieux contrôler les glucides, de réguler l’humeur et de promouvoir la moralité.

Les avantages de l’exercice physique qui ont été confirmés non seulement médicalement mais aussi scientifiquement sont bien connus.

L’apprentissage de ces principes est, bien sûr, essentiel pour pouvoir affronter le début d’une nouvelle année universitaire.

Sachez choisir celui qui vous convient le mieux. Voici quelques exemples : course à pied, marche, natation, ping-pong, badminton, tennis, football… Malgré votre « volonté de faire mieux » et votre détermination à vous concentrer sur votre sport, il arrive que vous ne puissiez pas quitter votre domicile par manque de temps ou… par mauvais temps !
Ne vous inquiétez pas, dans ce cas, je vous recommande de suivre ma suggestion, d’organiser une séance d’activité physique à la maison et de faire les exercices suivants :

Exercice n°1 :
Dos contre le mur, genoux fléchis, tenez la position sans bouger, jusqu’à ce que cela devienne inconfortable.  N’insistez pas, il n’est pas nécessaire d’avoir mal pour que ce soit efficace.
Faîtes une pause d’une minute et recommencez.
Répétez l’exercice 3 fois.

Exercice n°2 :
Allongé sur le coté, jambe inférieure fléchie, jambe supérieure tendue dans l’axe du corps, faîtes 10 battements. Le cycle de travail complet comprend 3 séries de 10 répétitions.

Exercice n° 3 :
En position pour faire des pompes, faire 10 pompes. Ajustez le nombre de pompes à vos capacités et, si vous le pouvez, réalisez 3 séries de 10 pompes.

Exercice n°4 à visée relaxante et d’équilibration émotionnelle :

Allongé sur le dos, un petit coussin sous la tête, les genoux  fléchis, inspirez profondément en gonflant votre ventre, maintenez quelques secondes puis soufflez en rentrant votre ventre au  maximum. Pour en obtenir la meilleure efficacité, sur le plan circulatoire et émotionnel, il est indispensable de réaliser cet exercice sans se servir de sa cage thoracique. Répétez le cycle complet 5  fois.

relaxation

Donc, à la fin de la séance, levez-vous lentement pour contrer un vertige potentiel associé à l’augmentation de l’oxygénation.

Retourner à l’école, retrouver son travail, son poste de travail, organiser l’achat de fournitures scolaires, préparer le calendrier des événements sportifs ou créatifs… sont autant d’actes qui nous surprennent, nous font découvrir un nouveau type ou nous font appréhender la découverte de circonstances désagréables vues dans le passé.

Par conséquent, pour exceller dans votre retour à l’éducation, vous apprendrez à vous adapter et à avoir un maximum de capacités.

L’exercice physique et le jeu sont les moyens les plus efficaces d’intégrer la relaxation, la concentration et l’amélioration de la capacité à fonctionner efficacement dans différentes circonstances.

Il est évident que si ces suggestions ne suffisent pas pour être en bonne condition au début de l’année scolaire, il serait judicieux de vérifier. Ne vous sentez pas seul et impuissant face à un mauvais départ de votre part ou de celle de vos enfants.

Sachez comment choisir un médecin pour son intégrité et sa capacité à vous aider. Il existe plusieurs thérapies qui favorisent votre adaptabilité : art-thérapie, électricité, hypnothérapie, kinésiologie, ostéopathie, psychothérapie, sophrologie, yoga, etc.

Seul ou accompagné, vous disposez des ressources pour agir et réussir ! Alors très bonne reprise.

Partager
Aenean ipsum mi, mattis dapibus Sed Lorem Donec odio Donec