Forme & Santé

Quels sont les effets de la caféine sur le corps et l’organisme ?

Par Mathilde, le 29 décembre 2020, mis à jour le 23 décembre 2020
effets de la caféine sur l'organisme

Combien parmi les français n’arrivent pas à démarrer leur journée sans avoir bu au préalable une bonne tasse de café ? « Plusieurs » nous diriez-vous certainement. Néanmoins, cela a des effets sur le corps, et on parle plus précisément de la caféine, sa molécule alcaloïde principale. Toutefois, les informations retrouvées sur la toile se contredisent souvent, entre bienfaits et méfaits, et il est un peu difficile de démêler le vrai du faux. Parmi ses vertus les plus connues de tous, on reconnait les mérites de la caféine pour ses facultés d’excitation, mais cela va bien au-delà. Quels sont alors les effets de la caféine sur le corps et l’organisme ? On en parle dans cet article.

La caféine, l’actif principal du café

Parmi les ingrédients biologiquement actifs du café, on retrouve l’alcaloïde caféine qui est un puissant stimulant pour le cerveau. Tellement stimulante, qu’une tasse de café suffit pour vous stimuler en énergie nécessaire pour votre travail au cours de la journée. Sa fonction est d’empêcher l’adénosine, qui favorise le sommeil, de se lier au sujet. C’est une imitatrice moléculaire parfaite pour contrer l’adénosine, car les deux ont des structures annulaires similaires.

D’où, la caféine ne vous donne pas d’énergie, mais plutôt elle annule la sensation de fatigue que peut sentir votre corps et votre organisme lorsqu’ils sont sujet à l’épuisement (il y a nuance). Cet effet sur l’adénosine est aussi l’explication parfaite des maux de tête que l’on peut ressentir parfais ou de l’état d’insomnie qui peut souvent apparaître, à cause d’une trop grande consommation de café, ou du moins de caféine. Néanmoins, l’effet stimulant de la caféine sur le cerveau n’est pas la seule chose que fait cette molécule, car on répertorie bien des bienfaits.

Diminution des risques de dépression

Savez-vous que consommer de la caféine en faible quantité est suffisant pour que notre humeur en soit impactée ? D’après certaines études fait sur le sujet, elle serait capable de diminuer le niveau d’anxiété et les risques de dépression. Les personnes qui s’ingèrent 04 tasses de café au moins par jour réduisent leur risque de développer un état dépressif de 20 %, comparativement aux non-consommateurs. On compte aussi les dires des chercheurs de l’Ecole de médecine d’Harvard, qui soutiennent que la caféine agit comme un léger antidépresseur et facilite la production de neurotransmetteurs tels que la dopamine, qui n’est rien d’autre que le neurotransmetteur du plaisir.

Réduction de la perte de mémoire

La caféine a des effets protecteurs contre les maladies neurodégénératives. On peut compter l’Alzheimer et le Parkinson. Grâce à des sondages très précises, les chercheurs ont remarqué à partir de leur observation que la consommation de caféine réduit le déclin cognitif lié au vieillissement, sans omettre le risque de démence. Outre l’observation, des tests ont été fait sur des souris, ce qui montre que la caféine qui leur a été administrée diminue les pertes de mémoires des rongeurs, ceci grâce à des essais d’administration de deux tasses de café dans l’eau.

Limitation des risques de cirrhose du foie

Une étude portant sur plus de 125 000 personnes et dont la réalisation a pris une durée de 20 ans, rapporte en 2006 que les personnes qui boivent une tasse de café par jour réduiraient de 20 % leur risque de développer une cirrhose du foie. Cette dernière est une maladie liée à la consommation excessive d’alcool. Toutefois, les chercheurs ont bien précisé que cela n’est pas une raison valable pour se gaver de café chaque fois qu’on en a l’occasion, et la caféine n’est pas aussi une solution à l’alcoolisme.

Les effets de la caféine sur d’autres maladies

La caféine a aussi des effets positifs sur d’autres maladies, comme le cancer, principalement le caner de foie. La caféine ne guérit pas le cancer, mais elle aide à le prévenir. Avant de parler de ses effets sur cette pathologie, définissons rapidement le cancer. C’est une tumeur maligne qui tend à se développer par prolifération de cellules. Des études ont montré une liaison bénéfique entre la consommation de café et le cancer chez les rats. D’autres études chez l’humain indiquent que la caféine est associée à des taux plus faibles de certains cancers.

Outre le cancer, un faible taux de caféine est également lié à la diminution du risque que le sujet développe le diabète de type 2. Néanmoins, les effets combinés et les variations entres les différents consommateurs semblent être communs à toutes les maladies. Pour en savoir un peu plus, découvrez ce blog café dédié entièrement à cette thématique.

Les méfaits de la caféine

Il n’y a pas que les effets positifs. A une forte consommation, la caféine peut très vite changer de face, principalement du côté cardiovasculaire. Elle favorise l’hypertension, en entraînant des problèmes de pression oculaire. La caféine influe aussi la qualité du sommeil, en engendrant la nervosité, l’irritabilité, de sévères maux de tête produit, et augmente le taux de cholestérol.

Recommandation

Il est conseillé de ne pas abuser et de limiter sa consommation de café à 02 ou 03 tasses par jour, soit environ 60 cl maximum. Aussi, il est déconseillé aux femmes enceintes d’en consommer, même à faible dose. Cela pourrait augmenter des risques de fausse couche, ou empêcher le bon développement du fœtus.