Fiches Pratiques

Faut-il moudre son café soi-même?

Par Mathilde, le 28 décembre 2020, mis à jour le 5 janvier 2021
moudre son café en grain

Café en capsule, café en grain ou café moulu ? Les amateurs de café le savent bien, ces différentes variétés de café ne donnent pas le même goût en bouche. Et la plupart du temps, nous ne choisissons pas le produit selon son goût, mais selon les appareils dont nous disposons à la maison.

Différence entre le café moulu et le café en grain

Étant le plus présent dans les ménages, le café moulu est sûrement apprécié pour sa simplicité d’utilisation. En effet, il suffit d’ouvrir son emballage et se servir. Du fait de son stockage, le café moulu perd facilement ses qualités gustatives après deux ou trois jours. Hélas, il n’est pas comme le vin qui se bonifie avec le temps. Son goût devient léger et moins intense.

Le café en grain, quant à lui, offre des saveurs et des arômes bien prononcés, surtout s’il est moulu juste avant la dégustation. En effet, le goût du café sera plus intense, car il n’a pas eu le temps de s’oxyder. Ce dernier peut être conservé plus longtemps, c’est pour cela qu’il est surtout utilisé dans les bars et restaurants. Pour pouvoir l’apprécier, il faut alors avoir la patience de broyer les grains à l’aide d’un moulin à café. 

Bénéfices de moudre le grain soi-même

Les aficionados de café vous le diront, le secret d’un bon café, c’est de le moudre soi-même, et dans les règles de l’art. Pour quelles raisons, dites-vous ?

Premièrement, pour pouvoir le conserver plus longtemps. En effet, les grains de café torréfiés se conservent le mieux. Toutefois, ils doivent être placés à l’abri de la lumière, de l’humidité et de l’air. Et lorsque vous allez le consommer, il est conseillé de le moudre au dernier moment.

Deuxièmement, pour pouvoir évaluer la qualité de son café. En effet, la base est de savoir choisir ses grains pour pouvoir faire de belles découvertes gustatives. Le grain doit avoir une couleur homogène et ne pas être brisé. Selon l’origine, vous avez le Kona Coffee provenant d’Hawaï, le café Black Ivory de Thaïlande, le Kopi Luwak d’Indonésie, le Bourbon de La Réunion, et la liste n’est pas exhaustive. En outre, selon le goût de chacun, il est possible de procéder à une torréfaction claire, foncée ou très foncée…

Enfin, pour une question de coût. Il faut préciser que le café en grain est moins onéreux que le café moulu. Il suffit de bien investir dans un moulin à café manuel ou électrique pour pouvoir ravir toutes les papilles.

Quel type de moulins à café choisir ?

Un bon moulin doit offrir une mouture suffisamment précise et homogène à chaque utilisation. Ainsi, vous trouverez généralement le moulin à lame ou le moulin à meules.

Le moulin à café à lames contient deux lames en acier servant à broyer les grains. Bien qu’il soit électrique, la qualité de mouture n’est souvent pas très satisfaisante, le café est consommable et sera de toute manière meilleur qu’un café moulu, mais le résultat sera grossier. Vous pourrez donc obtenir des particules inégales, ce qui ne convient pas à toutes les cafetières.

Par ailleurs, le moulin à café à meules est préférable du fait qu’il propose un réglage de mouture, et celle-ci tend à être plus régulière. En bref, les moulins à meules plates offrent une meilleure homogénéité, mais sont plus cher. En revanche, les meules coniques ont pour avantage de limiter la chauffe de mouture, mais elles sont plus bruyantes, et plus abordables. Le site café délice est une mine d’or et propose de nombreuses informations pour choisir son moulin à café.