Définition et fonctionnement d’une voiture hybride !

Photo of author

écrit par Tatiana S.

Devant toutes ces contraintes environnementales que connaît le monde actuel, et les conséquences désastreuses que causent les différents moyens de transport à motorisation thermique, les voitures hybrides sont plus que jamais indispensables à l’heure actuelle. En effet, les leaders de l’industrie de l’automobile se tournent de plus en plus vers les versions hybrides dans leurs gammes pour plusieurs raisons.

Pourtant, quelques clients potentiels sont toujours réticents quand il s’agit d’acheter ce genre de voitures. Ces freins sont à l’origine de quelques idées reçues concernant leur système peu familier et qui peut présenter d’éventuelles complications, ou alors, la suppression du barème écologique en 2018. Cet article vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une voiture hybride ?

Le mot hybride est de plus en plus lié aux voitures ! C’est quoi donc une voiture hybride ? Avant toute chose, il convient d’abord de définir le mot “hybride”. Ce mot s’applique à un système contenant deux ou plusieurs éléments. C’est ce concept qui a donné naissance aux voitures hybrides. Ce sont des voitures qui utilisent à la fois un système de motorisation de nature thermique, généralement essence, et des motorisations de nature électrique.

Ces deux sources d’énergie sont régies d’une manière automatique par un ordinateur de bord qui peut définir les moments adéquats pour leur utilisation. Les caractéristiques principales qui représentent la force de ce modèle de véhicule sont :

  • le moteur thermique : il utilise principalement le carburant comme source d’énergie, qui est fournie par combustion ;
  • le moteur électrique : l’énergie de ce moteur lui provient d’une batterie ;
  • la batterie de traction : elle permet le stockage de l’énergie pour la fournir quand le moteur électrique est sollicité.
voiture hybride

Le principal objectif de ces voitures, c’est de garantir une utilisation optimale des sources d’énergie pour les deux moteurs. Elles sont principalement conçues pour baisser le taux de l’émission du gaz CO2 et réduire la consommation du véhicule en termes d’énergie. C’est un excellent compromis pour réduire l’effet négatif de ces véhicules sur l’environnement, mais aussi réduire les frais déboursés pour l’achat du carburant.

Comment fonctionne une voiture hybride ?

A priori, le fonctionnement d’une voiture hybride peut paraître extrêmement difficile à comprendre, mais il faut savoir qu’il repose sur une alternance entre 3 types de traction. Autrement dit, le véhicule utilise ses trois sources d’énergie : la traction hybride utilisant les deux moteurs, la traction électrique qui tire son énergie du moteur électrique, et enfin, la traction thermique. Ces types de moteurs sont conçus pour remplir des rôles différents :

  • la traction électrique : le moteur électrique assure le mouvement des roues, donc il assure le mouvement de la voiture aussi ;
  • la traction hybride : lorsque le moteur électrique ne peut plus assurer son rôle, on fait appel au moteur thermique pour l’accompagner ;
  • la traction thermique : le véhicule va mouvoir uniquement grâce au moteur thermique.

Le choix de l’utilisation des tractions se fait d’une manière autonome et en fonction de plusieurs facteurs. En général, c’est le moteur électrique qui prend en charge le mouvement du véhicule pour les vitesses comprises entre 70 et 130 km/heure. Tandis que le moteur thermique, celui-ci intervient lorsque la puissance nécessaire est grande, comme dans une pente, ou alors quand le niveau de la batterie est faible.

Les différents types de voitures hybrides

Il existe deux types de véhicules hybrides : les véhicules hybrides rechargeables et les non rechargeables. Il faut savoir que ces deux types de voitures utilisent le freinage régénératif pour recharger le moteur électrique. Autrement dit, lorsque vous freinez ou que vous décélérez, l’énergie cinétique se transforme en énergie électrique. Toutefois, la seule différence entre ces deux types de voitures est que l’une est dotée d’une borne électrique pour se recharger. C’est un atout qui lui donne plus d’autonomie et qui lui permet de bénéficier d’une vitesse plus grande dans le cas de la traction électrique.