Art & Culture

Le Château de Meung-sur-Loire

Par Tatiana S., le 13 août 2020, mis à jour le 23 octobre 2020
chateau meung sur loire

Le château est la résidence des Evêques d’Orléans, seigneurs de Meung, qui furent maîtres d’ouvrage de toutes les campagnes de construction. Le premier château, adossé à la Collégiale a été construit pour Manassès de Garlande (Evêque de 1146 à 1185). Manassès de Seignelay (évêque de 1207 à 1221) fait construire, à quelques mètres du primitif, un nouveau château. C’est un grand corps rectangulaire cantonné d’une tour à chaque angle (3 sont encore visibles, la 4ème a été noyée dans les adjonctions du XVIIIème siècle).
  
Au début du XVIème siècle, le corps du XIIIe a été doublé par un corps et une tour d’entrée (l’emplacement du pont-levis est encore visible). On doit la façade XVIIIème, sur le parc à Fleuriau d’Armonville (évêque de 1716 à 1733) qui fit dresser une nouvelle façade postérieure et commanda d’importants agrandissements ; puis Louis Sextius de Jarente de la Bruyère (évêque de 1758 à 1788), exilé à Meung en 1768 après la disgrâce de Choiseul, fit ajouter la chapelle et le vestibule (dus sans doute à Louis-François Trouard, grand maître actif à la Cathédrale d’Orléans de 1765 à 1773) et un pavillon de jardin (attribué à Louis-Denis Le Camus, architecte du duc de Choiseul à Chanteloup, près d’Amboise). 

Découvrez la partie souterraine avec chapelle, prisons, salle de torture et cul-de-basse-fosse où les prisonniers (tels Nicolas d’Orgemon, François Villon) étaient enfermés.

De grands travaux furent entrepris à partir de 1971 pour restaurer ce château et ses 131 pièces, 30 sont aujourd’hui entièrement meublées et ouvertes à la visite.

Découvrez également un show vidéo musical dans les inquiétants souterrains du château : plongez dans l’évocation de la vie de ces souterrains (cellier, lieu de refuge, prison).

Pour les enfants : un robot au château. Entrez faire connaissance avec le facétieux Walter qui a déposé dans les salles du château des objets insolites. A vous de les retrouver !

Intimement lié à l’expansion de la communauté religieuse de la collégiale Saint Liphard, le château de Meung a accompagné des siècles durant le rayonnement de la chrétienté dans l’orléanais.
Au fil du temps, ce château devint le reflet du pouvoir tant spirituel que temporel des évêques d’Orléans jusqu’à la Révolution française avec d’étonnants personnages à découvrir…



Le saviez-vous ? A Meung, sous l’ancien régime, on frappait monnaie. Venez assister à nos démonstrations de frappe du liard de Meung.

Infos pratiques :

Château de Meung-sur-Loire
16 place Martroi
45130 MEUNG-SUR-LOIRE
Téléphone : 02 38 44 36 47
Site Internet : www.chateau-de-meung.com